Comment trouver une niche avec Market Samurai ?

Market Samurai en pratique

– Attention. Ça va être long –

Si vous ne l’avez pas encore fait, téléchargez gratuitement le logiciel Market Samurai. La période d’essai de 12 jours vous permet de tester tous les modules disponibles de la version payante.

Même si vous ne l’achetez pas, le module Keyword Research restera disponible après la période d’essai. Rien que pour ça, ça en vaut la peine ! 😉

Market Samurai met a disposition de très nombreuses vidéos très bien faites vous permettant d’apprendre rapidement à maîtriser cet outil exceptionnel.

Comme promis, voici un petit exemple concret de l’utilisation de Market Samurai. Nous allons partir d’un mot clé et découvrir des niches, et vérifier si celles-ci sont abordables. Par ‘abordable’, j’entends ‘est-ce que je pourrais facilement me positionner sur Google sur ce mot clé précis ?‘.

Tout d’abord, vous devez partir d’une idée, d’un mot clé relatif à un marché qui vous intéresse ou que vous estimez potentiellement rentable. Puisque l’on parle de ‘niche’, abordons le marché classique du ‘dressage de chien’ (souvent repris en exemple dans les pays anglosaxons).

Dans le module Keyword Research de Market Samurai, écrivez ‘dressage de chien’.
Assurez-vous d’avoir sélectionné la langue (French) et la région (France). Vous verrez, il est très facile de prospecter et de découvrir des multitudes de branches connexes très intéressantes.

1 - Market Samurai - Nouvelle recherche


Pour info, l’exemple qui suit est exactement celle d’une recherche que j’ai faite pour illustrer cet article. Au moment où je naviguais, je ne savais pas du tout si j’allais trouver quoi que ce soit …

Une fois le projet défini, cliquons sur le module Keyword Research.

2 - Market Samurai - Keyword Research

Si vous avez un compte Google Adwords, inscrivez-le. Ceci vous permettra d’obtenir plus de mots clés pour vos recherches. Market Samurai vous demandera votre mot de passe pour Adwords et se chargera de se connecter automatiquement à votre compte. Très pratique !

Sur ‘Phrase Length‘, j’ai choisi de chercher des mots clés composés de minimum 2 mots, et d’au maximum 5 mots. Ceci me donne une fenêtre relativement large pour les recherches, et élimine d’office les mots clés généraux composés d’un seul mot clé (comme ‘chien’, par exemple).

Les mots clés à rallonge (long tail keyword) sont réputés pour mieux cibler les recherches, mais aussi pour avoir moins de concurrence. Il est donc plus facile de se positionner sur les longs mots clés (s’il n’y a pas déjà de concurrence acharnée dessus, bien sûr). S’il y a moins de recherches sur ces longs mots clés, les visiteurs convertissent beaucoup mieux par contre (c’est-à-dire achètent ou exécutent l’action que vous souhaitez qu’ils fassent).

Ensuite, cliquez sur Generate Keywords.
Selon votre type de connection, cela prendra quelques minutes ou quelques secondes. Là, il me sort 764 mots clés relatifs.

3 - Market Samurai - Email Adwords

Je peux élaguer la liste de résultats en enlevant tous les mots clés qui comportent des termes contraires à mes intérêts, comme ‘gratuit’, ‘discount’, ‘annonces’, etc. Pour cela, je clique sur le mot ‘annonces’ et ensuite sur la croix rouge à droite.
Ainsi, tous les termes contenant ‘annonces’ seront retirés de cette liste.

4 - Market Samurai - Filtres

Cette étape n’est pas indispensable, mais permet d’y voir plus clair. Pour ceux qui vivent sous les tropiques et qui ne profitent pas de connection internet à 1 terabyte par milliseconde, cela permet aussi de gagner quelques petites minutes. 🙂

Ensuite, cliquez sur Analyse Keywords.

5 - Market Samurai - Analyse Keywords

Cela vous emmène sur cette page :

6 - Market Samurai - Keywords Analysis

Avant de lancer l’analyse, je sélectionne le terme Exact. Ceci me donnera alors le nombre de recherches effectuées pour le mot clé précis. Cela réduit considérablement le nombre, mais ça donne une idée du minimum de recherches effectuées. Ainsi, pas de mauvaises surprises !

Vous pouvez opter pour une période journalière ou mensuelle (Daily ou Monthly). Cela ne change rien aux résultats. Les nombres sont simplement transposés sur un jour ou sur un mois.

Personnellement, j’applique les filtres comme sur l’image qui suit. Cela me donne toutes les infos qui me sont utiles. Selon le projet que vous pourriez avoir, les informations sur les données Adwords pourraient vous être utiles (surtout si vous pensez à créer un site MFA (Made For Adsense, c’est-à-dire un site avec peu de contenu et qui a pour vocation de diffuser des publicités Adsense afin d’en tirer des revenus).

7 - Market Samurai - Filters settings

Une fois les filtres choisis, cliquez sur Analyse Keywords. Les données seront tirées automatiquement. Vous obtiendrez quelque chose comme ceci :

8 - Market Samurai - Keywords Analysis Results

Pour y voir plus clair, je trie les données selon le nombre de visites. Ainsi, je pars du terme ayant le plus de recherches et j’en cherche un qui serait plus évident à monétiser.

Je vois par exemple ‘jeux de chien’.

Afin d’en découvrir plus sur ce terme, je clique sur la petite clé à gauche. Cela va ouvrir un nouvel onglet pour ce mot clé. Ensuite, je clique sur SEO Competition afin de découvrir la ‘force’ de la concurrence des 10 premiers sites retournés par Google. Comme ceci :

9 - Market Samurai - New Tab

On tombe alors sur cette page, où l’on sélectionne les filtres. Ensuite, cliquez sur Generate Results.

10 - Market Samurai - SEO Competition settings

Voici le résultat :

11 - Market Samurai - Competition Analysis

Pas terrible ! Les sites ont un PR assez élevé, ce qui prendrait beaucoup de temps et de travail pour les détrôner. Ce n’est pas impossible, mais QUE de boulot !

Continuons nos recherches afin de voir s’il n’y a pas un autre terme sur lequel on pourrait plus facilement se positionner …

‘Collier pour chien’ ??? Regardons ce que cela nous donne :

12 - Market Samurai - SEO collier pour chien

Mouais. Pourquoi pas. C’est jouable. Pour ceux que ça intéresse, il suffirait de trouver un nom de domaine disponible comme collier-pour-chien.info, ou .org ou .net, ou même collierpourchien.info, ou encore collierspourchien.fr, etc. Tous ces noms de domaines étaient disponibles au moment de ma petite recherche …

Ensuite, il faudrait créer un blog WordPress et écrire quelques articles optimisés sur le mot clé sélectionné. Puis s’enclenche la phase de référencement … à la Pat Flynn (qui marche très bien d’ailleurs !!).

Mais avant tout cela, n’oublions pas le principal : comment faire de l’argent ?

Et oui, il faudra bien monétiser nos efforts d’une manière ou d’une autre, sinon à quoi bon faire tout ce travail ?

Au niveau monétisation, plusieurs options existent :

  • Adsense
  • Amazon affiliate
  • Produits numériques sur 1TPE, Paykoo, Clickbank ou autre (ce qui ne sera pas pratique pour un site qui fait la promotion des produits physiques tels qu’un collier pour chien ! Ceci dit, rien ne vous empêche de promouvoir un guide sur le dressage de son chien, par exemple -Tiens !, notre mot clé à la base !).
  • Vous pouvez aussi vous rendre sur les sites marchands et chercher s’il n’existe pas un lien proposant un lien d’affiliation.
    Si ce n’est pas le cas, vous pouvez le leur demander directement via la page contact ! Pour cela, votre site devrait déjà être très bien positionné dans Google afin d’avoir leur attention. Sinon, vous n’auriez aucune crédibilité à leurs yeux et serez déboutés sur le champ.

Un moyen pratique et rapide pour trouver des produits à vendre, c’est tout simplement de regarder ce que les sites les plus concurrents du vôtre font. Quels produits sont mis en avant ? Via quelles plateformes d’affiliation ? Etc. On découvre parfois de cette manière de petites perles. 😉

Afin d’affiner ses recherches, il est bon de relancer le Keyword Research à partir du nouveau mot clé (celui en nouvel onglet). De cette manière, on repère encore d’autres idées qui ne nous auraient pas forcément sauté aux yeux au départ.

Ainsi, si l’on regarde ce qu’une petite recherche puis une analyse des mots clés issus de ‘Collier pour chien’ donnent, on tombe sur le terme ‘tondeuse pour chien’. Quotidiennement, ce terme est recherché 62 fois par jour (et ce en terme exact, et QUE pour la France!).

13 - Market Samurai - tondeuse pour chien

La concurrence est faible et vous pourriez facilement vous positionner sur ce terme avec votre site. A bon entendeur … 🙂

14 - Market Samurai - SEO tondeuse pour chien

Le terme ‘laisse pour chien’ est aussi intéressant.

15 - Market Samurai - laisse pour chien

Le site laissechien.fr a tout compris. 🙂

16 - Market Samurai - Site laisse pour chien

Regardez-le, analysez-le, et … inspirez-vous en si vous voulez vous lancer sur ce terme aussi (Attention, pas de plagiat !!! Etudier la concurrence ne veut pas dire la copier).
Si votre référencement est bien fait vous pouvez aussi être parmi les premiers résultats de recherches sur ce terme.

Voilà. En quelques minutes, vous avez ainsi pu découvrir grâce à Market Samurai que vous pouvez vous lancer sur les termes ‘collier pour chien‘, laisse pour chien‘, et mieux encore ‘tondeuse pour chien’. 🙂

Le logiciel Market Samurai vous permet donc de trouver ainsi des dizaines et des dizaines de possibilités et d’opportunités de niche.

Grâce à Market Samurai, vous accomplissez la phase la plus importante que TOUT webmarketer se doit d’accomplir: L’ÉTUDE DE MARCHÉ.
Sans cette étape cruciale (ou si elle est mal réalisée), vous risquez fortement de vous lancer dans de longs mois de travail acharné sans pouvoir atteindre vos objectifs.

N’attendez donc pas et investissez dans Market Samurai. Vous ne le regretterez pas ! 😉

Both comments and pings are currently closed.

50 Responses to “Comment trouver une niche avec Market Samurai ?”

  1. Ryan dit :

    Superbe article et logiciel 😉 .

    Quand on fait la même chose manuellement, cela peut être une souffrance dans certaines niches 😉 .

  2. Adrien dit :

    « l est donc plus facile de se positionner sur les longs mots clés (s’il n’y a pas déjà de concurrence acharnée dessus, bien sûr). S’il y a moins de recherches sur ces longs mots clés, les visiteurs convertissent beaucoup mieux par contre (c’est-à-dire achètent ou exécutent l’action que vous souhaitez qu’ils fassent). »

    A force de partager cette information certains vont enfin comprendre que petit trafic ne rime pas forcément avec peu de revenus.

    Je ne parle même pas du reste de l’article avec lequel je suis en parfaite harmonie :p A part peut être la vente d’Ebook via 1TPE etc qui sont bien souvent bidons et risquent de faire perdre en crédibilité.

    Allez je vais voir ce que donne ce petit logiciel, ça me fera sans doute gagner un temps fou !!!!

    • MaxR dit :

      Pour ce qui est de 1TPE, les produits proposés sont parfois diamétralement opposés en terme de qualité. Il est donc important de pouvoir choisir un bon produit avant de le proposer. Mais oui, il y a de bons produits sur 1TPE. Il ne faut donc pas jeter un oeil sombre sur cette plateforme. A chacun de dénicher les bons produits. Tout comme sur Clickbank, d’ailleurs ! 😉

  3. Joli article, bien illustré.
    Juste un point sur lequel je ne suis pas trop d’accord : l’importance donnée au PR.
    Personnellement, mon site est toujours PR0 mais sur le mot clef principal d’un de mes concurrents (c’est-à-dire le nom de son produit), je suis devant lui. Alors qu’il est PR 3.
    Je ne suis pas sûr que le PR soit encore un indicateur pertinent.

    • MaxR dit :

      Le PR n’est pas le seul élément pris en compte dans le classement de Google. Et d’une modification de l’algorythme de Google à une autre, son importance augmente ou diminue. Quoi qu’il en soit, cela démontre tout de même d’une certaine notoriété d’un site. Et tout le monde sait qu’il est moins facile de déloger un site très reconnu (fort PR) plutôt qu’un autre qui ne fait pas beaucoup parler de lui.

      LE PR demeure donc pertinent mais n’est pas le seul élément à prendre en compte. C’est ce qui explique que des sites à faible PR sont parfois mieux positionnés sur un mot clé que d’autres sites à plus fort PR. D’ailleurs, c’est bien simple. Si le PR était le seul facteur, les sites Google, Youtube ou Facebook sortiraient à chaque fois en première position dans les recherches. Ce qui n’est pas du tout le cas. 🙂

  4. Bien intéressant tout ça mais un peu pointu, ça s’adresse quand même plutôt à des pros non ? Quand tu as ce logiciel tu dois avoir envie de développer un site tous les jours… 😉

    • MaxR dit :

      C’est sûr, ce logiciel fait passer l’amateur novice vers un amateur un peu plus averti. Beaucoup de pros l’utilisent effectivement.
      Et oui, une fois qu’on a ce logiciel et qu’on s’amuse un peu avec, on découvre de nombreuses niches et … les idées fusent. 🙂
      C’est un effet secondaire assez puissant. 🙂

  5. Adrien dit :

    Ce logiciel doit faire gagner du temps c’est sûre, mais je n’y comprend absolument rien !

    • MaxR dit :

      En effet, il fait gagner un temps énorme. Crois-moi, si tu le télécharge et que tu t’amuses un peu avec, tu comprendras tout de suite comment ça fonctionne. Je trouve qu’il est assez intuitif. 🙂

  6. Fabien dit :

    Merci pour ce bel article concernant la recherche d’une niche avec ce soft.
    Ce logiciel est vraiment trop puissant, tellement puissant que l’on pourrait passer ses journées entières à faire de la recherche de masse de niche fructueuse et en oublier de travailler 🙂

    • MaxR dit :

      Effectivement, on y passe des heures très facilement. Mais bon, on se donne bonne conscience en se disant que c’est peut-être pour trouver de nouvelles pépites ! 🙂

  7. nom, ? dit :

    Quel est le plus produit de Market samurai par rapport à google words? Qui semble faire sensiblement la même chose ( à moins que je n’aie pas bien compris)

    • MaxR dit :

      Market Samurai tire en effet des données de Google Adwords. Mais les informations que Market Samurai offrent sont aussi tirées d’autres outils statistiques, ce qui permet d’avoir en un clin d’oeil toutes les infos nécessaires à la prise de décision.

  8. Aurélien dit :

    Article très intéressant mais il me semble que le domaine laisses-pour-chiens.tld sera meilleur en terme de mots clés que laissespourchiens.tld, non ?

    • MaxR dit :

      Tu fait référence ici à l’importance des tirets dans le nom de domaine, si j’ai bien compris. A ce propos, j’ai lu que cela n’avait pas beaucoup d’importance et que les moteurs de recherches savaient repérer les mots clés même dans les noms de domaine sans tirets.
      Les tirets offrent par contre une meilleure lecture pour les internautes.

      Cependant, il ne faut pas abuser des tirets dans le nom de domaine car trop de tiret aurait un effet néfaste (mais ceci n’est pas confirmé). Un ou 2 tirets semblent être une moyenne raisonnable afin de ne pas être vu comme un délinquant par Google. 🙂

      • Jean-Marie dit :

        Toutes autres variables inchangées, un nom de domaine sans tirets sera en général plus pertinent que son homonyme avec.

        Et si le .com est déjà pris, il est même plus intéressant d’avoir un .net ou un .org sans tiret qu’un .com avec les tirets 🙂
        Mais cela reste de l’optimisation très fine, en général il suffit de quelques liens en plus pour faire la différence…

  9. Julien dit :

    Je suis complètement d’accord pour les tirets, avec ou sans c’est pareil. Le KW dans l’url n’est pas primordial pour positionner un site, c’est même un facteur peu important.

    Pour en revenir à ton article, je dirais WOW ! Excellent travail ! Merci pour partager tout ça 😉

  10. milka1664 dit :

    Merci pour cet article.

    J’ai quelque question :

    1/ Si on devait suivre une logique vaudrait il mieux :

    – Chercher la niche et trouver le produit
    ou
    – Trouver un produit et regarder si ce produit appartient à une niche ?

    2/ Pour des produits « non physique » (ebook, vidéos …) est ce qu’il vaut mieux acheter soit même le produit avant ou pas ? Car en effet je rejoins un commentaire ci dessus qui dit que le produit « peut » être bidon.

    Vous l’aurez remarquez je suis novice ^^

    • MaxR dit :

      Je ne prétend pas détenir la ‘vérité’ absolue, mais voici ma réflexion en réponse à tes questions :

      1/ Les 2 approches sont bonnes si elles permettent de découvrir un produit en adéquation avec un marché et une demande existante (surtout si cette demande est prête à investir dans le produit proposé).
      Suivre une logique ou une autre n’a pas beaucoup d’importance car cela doit converger vers les mêmes pistes de réflexion et aboutir à la découverte (ou non) de l’existence d’une opportunité. Ces 2 logiques appartiennent corps et âme à la première étape indispensable : l’étude de marché.
      Donc, peut importe ton approche. A partir du moment où tu étudies la question (produit/marché ou marché/produit), tu trouveras ou non s’il est judicieux de se lancer sur le terrain qui t’intéresse.

      2/ Pour les produits à promouvoir, ne pas tester le produit soit même c’est s’exposer à perdre la confiance de tes prospects, clients, lecteurs, abonnés, etc. Si le produit promu ne tient pas ses promesses, alors les acheteurs seront déçus par le produit, mais aussi par le vendeur (en l’occurence toi). Typiquement, beaucoup de webmarketeurs (moi y compris) se sont déjà retrouvés dans une situation similaire et se sont (un peu) mordu les doigts. Du coup, il vaut effectivement mieux acheter le produit soi-même, le tester, l’étudier, l’analyser afin de pouvoir en faire la promotion s’il est estimé digne d’être vendu.

      Les seuls cas où tu peux ‘risquer’ de faire la promotion d’un produit (ou service) sans le tester, c’est quand le créateur du produit a déjà une crédibilité sur le marché (tels que Tommy Boucher d’affiliation commande et Fortune internet 101, Olivier Seban (immobilier), Sebastien (le Marketeur Français), etc …). Promouvoir les produits et services de ces personnes qui ont pignons sur rue, c’est grandement limiter le risque de se ridiculiser.

      En réalité, il n’appartient qu’à toi à savoir si tu souhaites être serein dans tes promotions ou non. A chacun d’évoluer dans les limites de la bonne conduite sans dépasser la frontière de ce qui t’empêcherait de dormir sur tes 2 oreilles.

      J’espère que mon point de vue aura répondu à tes questions. 🙂

      Encore une fois, ceci n’est que MA réponse, et non une vérité absolue. D’autres personnes peuvent partager (en tout ou partie) cette façon de voir les choses, et d’autres peuvent argumenter des points de vue très différents. Encore une fois, la vérité absolue n’existe pas. 🙂

  11. Hatim dit :

    Excellent article bien illustré. Ça aidera beaucoup, surtout pour certaine niches difficiles 🙂

  12. milka1664 dit :

    Merci pour ta réponse claire et complète.

  13. milka1664 dit :

    Y a t-il un nombre minimum de recherche à avoir sur une niche ? Du style en dessous de 50 recherches par jour ce n’est pas la peine …

  14. name,please dit :

    Bien utile cette application merci pour l’info je vais tester ça.

  15. Bison Touffu dit :

    J’étais déjà tombé plusieurs fois sur des articles sur Market Samouraï, mais tu es le premier à me donner envi de le tester, bien foutu ton article!
    Dommage que le logiciel ne soit pas disponible en français.

    • MaxR dit :

      Les résultats que Market Samurai donne sont des chiffres. Du coup, ce n’est pas trop grave si ceux-ci sont en anglais. 😉

  16. Cet outil a vraiment l’air excellent ! D’autant plus que cela offre le temps de trouver pleins d’idées de sites niche en 2 semaines ! Merci beaucoup pour ce super plan et toutes ces explications 😀

  17. Excellent article, qui explique bien le logiciel aux néophytes. J’utilise Market Samurai depuis pas mal de temps et je dois dire que j’ai pu trouver pas mal de mots clés sympa !
    Pour aller plus loin je conseille vraiment les vidéos faites par le créateur de Market Samurai, il offre de bons tutorials.

  18. […] Market : c’est un outil qui me tentait depuis un petit moment. MaxAdi a récemment publié un article à son sujet qui a fini de me convaincre. Tant qu’à essayer de concevoir des sites rentables, autant […]

  19. Je ne connaissais pas du tout cet outil qui m’a l’air d’être très pratique pour trouver la niche idéal, d’autant plus que tu as très bien développé l’utilisation du logiciel. Je pense qu’il pourrait fortement mettre utile dans les temps à venir, j’ai pas mal d’idées de sites alors ca pourrait pas mal m’aider 😉 Merci pour cette découverte !

  20. cyrille dit :

    Excellent article.

    Difficile de se passer de Market Samuraï
    quand on l’a testé…

    Chaudement recommandé pour aborder une niche
    dans de bonnes conditions !

  21. etoro dit :

    Ce logiciel a l’air vraiment très utile. Merci de nous le faire découvrir!

  22. Grégory dit :

    Je connaissais (un peu …) ce logiciel et j’étais plutôt tenté. Ton article a fini de me décider …

    J’envisage effectivement de créer des sites internet. Samurai Market devrait me permettre d’éviter quelques tâtonnements. En tout cas, il est évidemment qu’il faille utiliser les bons outils et celui semble en être un !

    • MaxR dit :

      Je pense sincèrement que tu ne regretteras pas ton investissement. En effet, Market Samurai permet de partir directement dans la bonne direction, ce qui est souvent le plus gros soucis de toute entreprise sur internet généralement.
      C’est vraiment un outil puissant que je recommande vivement, ainsi que Aweber. Les 2 ensemble …. c’est de la bombe ! 😉

  23. prenom svp dit :

    vraiment cool ce petit manuel pour se positionner sur des niches. Et comment en profiter pour faire de l’argent.

  24. prénom ? dit :

    Le logiciel à l’air pas mal mais de baser le fait que le secteur soit concurrentiel en fonction du pr, sa reste à voir. Rien ne vaudras une bonne analyse des sites concurrents en fonction de leurs backlinks pour savoir si il y as quelques chose à faire.

    • MaxR dit :

      Le PR n’est qu’un des nombreux points pris en compte pour vérifier la force de la concurrence sur un mot clé précis. Ce n’est certainement pas le seul et Market Samurai le sait bien, puisqu’il donne plein d’autres résultats dont il faut tenir compte.

  25. Bonjour Max,

    Je me souvenais que tu avais écrit cet article sur Market Samurai et je m’étais promis d’y revenir quand je voudrais l’essayer. Comme tu es en excellente position en page 1 de Google pour les mots clés « Market Samurai », j’ai repéré ton article immédiatement.

    J’apprécie énormément plusieurs de tes articles et ça me fait plaisir de t’annoncer que j’ai acheté le « guerrier japonais » en question en passant par ton lien.

    En l’essayant, j’avais l’impression d’être comme un enfant dans un magasin de bonbons. 😉

    J’ai plusieurs blogs thématiques et je commence à manquer d’imagination pour renouveler certains de mes articles. Avec cet outil, je me sens à nouveau inspirée.

    Il faudra que je me contrôle avant d’en lancer de nouveaux tant que mes blogs existants n’auront pas fait le plein d’énergie.

    Encore une fois bravo pour ton sens pratique et tes points de vue réalistes !

    • MaxR dit :

      Bonjour MarieBo et merci pour cet achat via mon lien. 🙂

      Pour moi aussi Market Samurai a réellement changé pas mal de choses. C’est littéralement un outil indispensable pour moi maintenant. Je ne m’imagine pas travailler sans cet outil. Cela m’a également ouvert de nouvelles portes, d’où de nouveaux projets lucratifs sur le web … d’où une chute dans le rythme de publication sur Maxadi. Mais bon … les journées ne font que 24 heures. 🙂

      Bon travail avec Market Samurai !

  26. kamel dit :

    bonjour,

    je viens de découvrir l’article et je n’avait jamais pensé à faire une étude de marcher avec ce logiciel.

    Merçi pour le tuyau.

  27. juan dit :

    superbe article, celui-ci permet de mieux « appreender » sa strategie,comme toujours,une information de qualite ,aide a
    de prendre de l’avance..,merci.

  28. Lisa L. dit :

    Cet article est très informatif. C’est grâce à lui que j’ai acheté le logiciel Market Samurai, et je ne le regrette pas un seul instant !!!

    Super grand merci ! 🙂

  29. Alexandre dit :

    Ah bah voilà c’est cet article qui ma convaincu et fait acheter Market Samourai.

    Reste à maîtriser la « bêteeee » lol

    Saluations. Alexandre I

  30. Paul dit :

    Bonjour du Canada:) Un bel article en effet et je viens d’acheter MS il y a seulement 3 jours. Ton article a éclairci quelques points merci!

    Je fais de la recherche en anglais et en français étant un peu sur la « clôture » au Canada et MS me permet de trouver de bons mots clés.

    Il faut s’y habituer par contre.

    Paul

    • MaxR dit :

      On s’y habitue assez vite je trouve. C’est assez intuitif comme logiciel. Et le temps qu’il fait gagner est phénoménal !
      On en devient vite accroc. 😉

  31. Nicolas dit :

    Bonsoir,

    Quelqu’un pourrait-il me conseiller sur la compétitivité d’une niche potentielle ?

    Forte ancienneté, faible pagerank, nombreux backlinks sur les domaines, faible nombre de backlinks sur les pages, bonne optimisation.

    Pensez-vous que ce type de profil est jouable pour positionner un site de niche ?

    Nicolas.

    • MaxR dit :

      Ce type de caractéristiques (forte ancienneté, faible pagerank et nombreux backlinks) est typique des pages appartenant à des forums très connus ou mêmes des pages Amazon ou Youtube. Le fait qu’ils soient listés dans Dmoz (DMZ) est aussi ce qui me met la puce à l’oreille.

      Si tel est le cas, un site ultra-niché peut fort bien se positionner devant ces sites. Mais cela ne se fera pas en quelques semaines. Il faudra du temps à Google pour décider de positionner un site ultra spécialisé en première page.

      Avant de se lancer, il faudrait aussi voir le nombre de recherches exactes par mois. Est-ce que le traffic en vaut la peine. Et cela doit être directement mis en rapport avec le taux de conversion attendu. Par exemple, si le traffic n’est que de quelques centaines de visiteurs par mois, mais qu’il s’agit d’un flux de visiteurs en phase d’achat, alors les chances de conversion sont très grandes (si le site est bien fait). Du coup, cela en vaut la peine.
      A l’opposé, par exemple, j’ai un site de quelques pages, à peine référencé mais qui attire pas mal de trafic, et j’ai un mal fou à le monétiser. Donc, le trafic pur n’a pas beaucoup d’importance s’il est considéré seul.

      Dans ton cas, j’analyserais les résulats en 2ème et 3ème page de Google afin de trouver un site en concurrence directe avec ce que tu as l’intention de faire. Une fois trouvé, analyse-le en profondeur (type et nombre de backlinks, nombre de page, layout, présence d’un forum ou non, …).

      Bien entendu, je ne base que sur les infos que tu as partagées (ce qui est très peu). Je peux donc tout à fait me tromper …

      Amicalement,

      MaxR

      • Nicolas dit :

        Merci pour ces pistes. Il n’est pas évident au début que l’on utilise Market Samuraï d’estimer si le terme identifié comme une niche a réellement du potentiel. Je pense qu’il faut se lancer et apprendre des ses expériences.

  32. Bonjour,

    J’ai lu je ne sais plus où, que c’est mieux de mettre le filtre sur “Long Tail” plutôt que sur “Golden Rules”. Je pense que c’est pour favoriser les mots clés de la longue traine. Qu’est-ce que t’en penses ?

    Cordialement,

    MAxihicham

    • MaxR dit :

      Personnellement, je n’utilise aucun de ces 2 filtres prédéfinis. Mais je conçois qu’il ont de la valeur selon l’approche que l’on souhaite suivre.
      Pour analyser les mots clés de la longue traîne, c’est surtout à l’étape précédente qu’il faut choisir de faire ressortir des mots clés de plus de 3 (ou 5) mots et jusqu’à 10. Ensuite, l’analyse se poursuit comme pour n’importe quel autre mot clé. En tout cas, c’est comme ça que j’approche la chose. 🙂

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other