Optimisation d’articles

Lorsque vous rédigez un article dans le but de le diffuser sur votre blog et/ou sur des sites de contenus gratuits, vous savez maintenant qu’il faut utiliser un mot clé précis.

En ayant un article gravitant autour d’un seul mot clé, vous aurez plus de chances de ressortir comme un résultat pertinent lors d’une recherche sur Google.

La densité de mot clé pour un article de 300 à 400 mots semble se situer entre 2 et 3%.

Seulement voilà, lorsque l’on écrit un article avec un mot clé unique, cela peut très vite rendre l’article redondant.

De plus, il semblerait que Google parvienne à déterminer si l’article a été écrit spécialement pour un mot clé. Il pourrait alors pénaliser l’article (et le site) s’il décèle que l’auteur a voulu tronquer sa pertinence dans ses résultats de recherche.

Il convient donc de rester lisible pour le lecteur … humain, tout en gardant une optimisation de l’article pour le … robot (moteur de recherche). En effet, si le but de votre article est de vous amener du trafic, il serait suicidaire de négliger son optimisation pour Google. Google fait (malheureusement) partie de l’équation de la réussite dans la course au trafic sur internet. Ne pouvant le contourner, il doit être intégré dans cette équation bon gré, mal gré.

Google semble apprécier l’utilisation de mots clés dérivés. Il est donc judicieux d’intégrer cette pratique dans la rédaction de vos articles.

Ainsi, par exemple, si vous écrivez un article avec pour mot clé « perdre du poids », vous serez bien avisé d’utilisez des mots clés dérivés tels que « perdre du ventre », « régime », « maigrir du ventre », « comment maigrir », « minceur », etc.

Google les apparentera automatiquement et favorisera la pertinence de votre article.

Comment connaître ces mots clés dérivés ?

C’est très simple. Google vous fournit justement les mots clés qu’il considère apparentés à celui que vous avez choisi. En utilisant l’outil Google Keyword Tool External, il vous suffit d’entrer votre mot clé et Google vous fournira la liste de tous les mots clés apparentés. A vous de choisir ceux qui vous conviennent le mieux.

Ainsi, vous écrirez un article plus agréable à lire pour le lecteur, tout en restant parfaitement reconnaissable par Google comme un article traitant d’un sujet bien précis et orienté vers des lecteurs humains.

Si dans l’exemple de « perdre du poids » les mots clés dérivés sont presque évidents, selon le sujet de votre article, cela peut s’avérer plus compliqué. Aussi, cette technique vous sera très utile puisque les mots clés dérivés proposés sont avalisés par Google lui-même.

Bonne rédaction !

Both comments and pings are currently closed.

17 Responses to “Optimisation d’articles”

  1. Grégory dit :

    Bon conseil fort judicieux … Il faut maintenant que je pense à les appliquer.

    Merci !

    • MaxR dit :

      Salut Grégory,

      En fait, quand j’écris un article, je ne m’obsède pas trop avec la densité de mot clé. Je choisi un mot clé de départ (mon mot clé principal) et j’écris mon article d’une traite. Ce n’est qu’après que j’analyse la densité et procède à l’optimisation. Le processus est assez rapide lorsqu’on en a écrit quelques uns. Comme pour tout, c’est une question d’habitude.

  2. Jean-Marie dit :

    Un outil formidable pour les mots clés apparentés est la Google Wonder Wheel 🙂
    Encore mieux que le kw tool selon moi, et elle est disponible depuis la page de résultats de recherche directement.
    Et si on veut se rendre compte du casse-tête que représente l’optimisation du texte, il faut savoir que chez Yahoo, le pourcentage se situe entre 4 et 5%, incompatible donc avec celui de Google.

    Le sujet des mots-clés apparentés peut être creusée en étudiant le sujet du LSI (latent semantic indexing) sur http://www.seo2020.com/seo-articles/advanced-keyword-research.html
    Attention toutefois : les techniques présentées là-bas datent de quelques années déjà, elles sont donc pour la plupart caduques.

    • MaxR dit :

      Salut Jean-Marie,

      (Ton commentaire était considéré comme indésirable par Akismet, dis donc !) Heureusement que je suis passé par là. 🙂

      Oui, Google Wonder Wheel (La Roue Magique) est aussi un moyen de trouver des mots clés apparentés. Merci de le préciser.

      Pour ce qui est de la densité, je ne m’inquiète pas trop entre Google ou Yahoo! De toute façon, il vaut mieux considérer Google puisqu’il reste dominant et qu’il consititue à lui seul la plus grande partie des visites d’internautes en quête d’information.

      Merci pour le lien. Cela reste malgré tout très intéressant.
      Actuellement, il semblerait qu’il faut impérativement avoir le mot clé principal dans le titre, dans le premier et dans le dernier paragraphe. Si possible aussi dans la ‘bio box’ (partie ‘à propos de l’auteur’) en fin d’article.
      De plus, Google accorde beaucoup d’importance aux ancres utilisées pour les liens vers d’autes sites/pages.

      • Jean-Marie dit :

        « De plus, Google accorde beaucoup d’importance aux ancres utilisées pour les liens vers d’autes sites/pages. »

        Excellent, justement le sujet du prochain article de mon blog, qui est à 80% fini ! (ca fait longtemps que je n’ai rien posté…)

  3. Fabien dit :

    En ce qui concerne la densité de mot-clé, c’est simple : l’efficacité d’un article dépend de trop de facteur pour permettre de se concentrer uniquement sur cette densité.
    Comme vous le dites dans votre article, ce qui compte c’est la thématique globale et l’utilisation de mots-clés similaires.
    Seulement, pour certains termes, les synonymes sont vite trouvés et se révèlent assez peu nombreux… Toute la difficulté de l’optimisation SEO des textes éditoriaux !

    • MaxR dit :

      Très juste.

      Par contre, il est assez facile de rajouter une ou deux phrases dans un texte pour augmenter la densité si nécessaire. Même si on n’utilise pas forcément de synonymes.

  4. hello,
    juste une question de newbie: fais-tu ça systématiquement à chaque article et est-ce le cas dans celui-ci ?

    • MaxR dit :

      Bonjour David,

      Pour te répondre, ça dépend. Dans le cas de mon blog ici, non je ne le fait pas systématiquement, c’est même plutôt rare. Par contre, je le fais quasi systématiquement si j’écris un article à placer dans les sites de contenus gratuits. Car là, le but est clairement de se positionner dans les résultats de recherche.

      Dans cet article-ci, je ne l’ai pas fait (ou en tout cas, pas volontairement, car il semblerait que certains mots apparaissent assez souvent).

  5. Adrien dit :

    Google n’est pas un monstre non plus ! Sur mon site traitant de la dermite séborrhéique, le nom de la maladie revient souvent, et je n’ai eu aucun soucis pour être devant doctissimo et wikipedia … Il faut faire un article logique sans pour autant vouloir le bourrer du mot clé apprécié. Faites vos articles avec la logique de Max, d’une traite ! Après relecture il sera assez simple de voir si les mots clés reviennent trop souvent ou non. Il ne faut pas non plus vouloir trop en faire, ni pas assez … Mais il faut surtout faire son contenue pour ses visiteurs.

  6. L’un des mots les plus importants que j’ai pu apprendre dernierement est le mot « referencement ». Quand j’ai debute je lisais partout que le contenu fait tout ou presque, je trouve de plus en plus que c’est faux. Il fait le travail de fond qui paie au bout de 2 ou 3 ans peut-etre (mon blog n’a que 6 mois donc j’ai pas pu verifier) mais en attendant, c’est ce genre de conseil qui permettent de tirer son epingle du jeu et aide a faire decouvrir son travail et ses talents.

    Donc un grand merci Maxadi, c’est important ce que tu dis la !

  7. Adrien dit :

    Si le contenue est la chose la plus importante ! Parce que travailler son référencement mais ne pas propose un bon contenu c’est inutile. Le contenu est primordiale, car il fidélise le lecteur mais aussi attire de nouveaux visiteurs. J’ai eu quelques sites qui ressortait bien sur google malgré un référencement presque inexistant, c’était le contenu qui prenait le dessus et de loin.

  8. MaxR dit :

    Le contenu demeure en effet la pierre angulaire de la réussite. Sans contenu de qualité, on ne référencera qu’une coquille vide, une bulle. Et lorsque la bulle éclate, il n’y a plus rien.

    Si le contenu est primordial, le référencement est l’élément clé qui permettra de multiplier les retombées de son travail de rédaction. Il n’est donc pas à négliger non plus.

    Je ne crois pas qu’il faille opposer contenu et référencement. Il faut les 2 pour parvenir à ses fins sur internet.

  9. Adrien dit :

    Je rebondissais juste sur le commentaire de Mohamed. Le référencement est une partie très importante c’est clair, mais il y a aussi le design d’un site, car trop de personnes ne sont pas au courant qu’énormément de thèmes wordpress ne sont pas optimisés SEO. Et puis un design clair et propre c’est tout de même attirant pour un visiteur je pense. Un site web c’est un tout pour qu’il se démarque des concurrents, mais le contenu reste le plus important.

  10. En me relisant je donne peut-être l’impression de minimiser le contenu. Ce n’est pas ce que je voulais dire, je sais a quel point le contenu est important pour Google comme pour les internautes. Je dis cependant que je m’aperçois que si le contenu n’est pas mise en valeur, il ne sera jamais lu…et ca aussi important qu’il soit !

    Donc oui le contenu est extremement important mais comme le dit justement Adrien, c’est un tout. Je lis trop souvent que le contenu fait tout, aujourd’hui, au vu de certains sites dont le contenu est tout a fait moyen mais qui font des centaines de visiteurs par jour, je me dis que non, je ne pense pas que ce soit a 100% le contenu qui amene ces personnes sur les dit-site.

    Conversation vraiment interessante, merci a tous !

    Mohamed Semeunacte

  11. Adrien dit :

    Qu’est ce qui fait qu’un visiteur revient sur un site web ?

    Le contenue, si ce dernier est intéressant et compréhensible, c’est parfait. Si en plus l’auteur a une certaine façon de parler, quoi de mieux ?

    Le design, si ce dernier attire l’oeil, est agréable à regarder, pourquoi aller chercher les mêmes informations ailleurs sur des sites moins jolies même si ces informations sont plus techniques ?

    Le nom du site, un nom accrocheur et simple, fera sans doute revenir le visiteur, même pas besoin de bookmark !

    Le référencement, un site qui a pignon sur rue avec un référencement « spam » prendra de la valeur, donc du trafic.

    Une fois que tout ça est réunis ( sauf le référencement de type casse bonbon avec cinq liens pour le même site en première page ), vous aurez gagné !

  12. Jean-Marie dit :

    Concernant les ancres des liens pour le référencement, c’est un des facteurs les plus importants.

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other