To Ping or Not To Ping ?

Comprendre le Ping

Parmi les outils que je recommande pour l’affiliation, il est question à un moment des ‘Ping‘ (‘N’oubliez pas le PING !‘). Mais il me paraît important de rajouter quelques petites infos sur le sujet car si le ‘ping’ peut être très bénéfique, il peut aussi nuire au référencement de votre site …

Petit rappel : le ‘ping’ est un système permettant d’attirer l’attention des moteurs de recherches sur une nouvelle page à indexer (ou à réindexer suite à une modification, un rajout, un nouveau commentaire, etc.).

Ainsi, lorsque vous ne souhaitez pas attendre que votre nouvel article soit remarqué par Google ou les autres moteurs de recherche, il est judicieux de le ‘pinguer’ (si je puis m’exprimer ainsi). D’ailleurs, sous WordPress, cela se fait automatiquement. Vous avez même la possibilité de rajouter d’autres services de Ping afin de multiplier vos chances d’être indexé rapidement.

Ping pour les nouveaux articles sous WordPress

Sous WordPress, dans Réglages, sous Ecriture, vous avez la possibilité de rajouter des services de Ping afin d’accélérer votre indexation … si cela s’avère nécessaire (en effet, les robots finiront bien pas (re)passer sur votre blog tôt ou tard).
Pour trouver des listes de services, rien de plus simple : Dans Google, il suffit de taper « List of ping services for WordPress« , puis, une fois que les résultats apparaissent, cliquez sur ‘Plus d’outils‘ dans la colonne de gauche. Ensuite, cliquez sur « Moins d’un mois » afin d’accéder à des listes actuelles, donc fraîches et utiles. Vous obtiendrez par exemple cette liste, ou bien celle-ci, ou même encore celle-là.

Ensuite, il vous suffira de copier-coller ces listes dans Réglages/Ecriture de votre site WordPress. (… euh, c’est clair, non ?)

Ping pour le référencement

Dans le but de booster votre référencement, vous créez certainement de multiples backlinks dont, entre autres, des commentaires sur des blogs, des discussions sur des forums, des vidéos, etc.

Là aussi, pour s’assurer que ces liens soient pris en compte rapidement, vous pouvez ‘pinguer’ les pages sur lesquelles un lien vers votre site apparaît (peu importe qu’il soit en dofollow ou en nofollow, puisque les 2 ont leur importance dans le référencement). Pour ce faire, la liste des services reprise dans l’article sur les outils recommandés pour réussir en affiliation est très utile.

Mais attention !!!

TROP DE PING TUE LE PING

En effet, j’ai appris à mes dépends que l’usage excessif de ces services pouvaient nuire au bon référencement de votre site.
Si vous utilisez un service de backlinks (comme Backlinks Kingdom, par exemple, ou Social Monkee), vous obtiendrez un rapport avec les pages sur lesquels un nouveau lien en dofollow a été créé pour vous. Super ! Mais si, comme moi, vous utilisez un service de ping dans la foulée, cela pourrait nuire à votre site s’il est trop jeune, pas assez mûre et pas encore suffisamment reconnu aux yeux de Google. Cela aurait comme conséquence un risque de sandbox, ou simplement un déclassement très important de votre site dans les résultats des moteurs de recherche. Bref, tout l’effet inverse du travail effectué.

Donc, même si je recommande toujours chaudement les services de backlinks, je préfère vous mettre en garde quand vous recevez le rapport de liens. Libre à vous de le ‘pinguer’ ou non. Et en fait, si votre site est relativement jeune, ou peu connu, n’en faites rien. Laisser les moteurs de recherche tomber sur ces nouveaux liens par hasard, au fil de son parcours quotidien et sans relâche sur la toile. Les liens seront tous pris en compte, mais petit à petit, et non d’un coup (ou presque) si vous utilisez les services de ping.

Contrôler son Ping

Quand il s’agit de commentaires sur d’autres blogs, ou de rapport de backlinks, c’est facile, vous maîtrisez l’utilisation du ping vous-même. Mais qu’en est-il de la liste incorporée sous Réglages/Ecriture de votre blog WordPress ???

Heureusment, il y a une solution très facile … et gratuite.
Il s’agit d’un plugin qui vous permet d’utiliser les services de ping que vous avez répertoriés, mais pas d’un coup. Le plugin va donc ‘pinguer’ un peu à la fois afin de ne pas attirer l’attention des moteurs de recherche. Vous évitez donc le ping excessif d’une seule et même page en même temps. Ce plugin, c’est cbnet Ping Optimizer.

Grâce à ce plugin facile à mettre en place (sélectionnez l’option « Limit excessive pinging in short time« ), vous serez à l’abri automatiquement, et ne risquerez pas de passer pour un ping-spammer aux yeux des moteurs de recherche !

Voilà. J’espère que cela vous sera utile. :-)

Happy Pinging !

Both comments and pings are currently closed.

31 Responses to “To Ping or Not To Ping ?”

  1. Julien Arcin dit :

    Attention aux sites de création de backlinks tels que Social Monkee ou Backlinks Kingdom. Je ne les utilise jamais sur mon main site pour éviter la sandbox ou les pénalités Google. Mais sur une page « fusible » comme une page d’annuaire, alors là oui :)

    Quant à cbnet Ping Optimizer, j’ai mis une limite de 60 minutes entre chaque ping, ça te paraît beaucoup ?

    • MaxR dit :

      Pour les sites de backlinks, il faut en fait les utiliser intelligemment. Ils peuvent être particulièrement utiles si l’on s’en sert correctement, à savoir ne pas en abuser en y mettant toute la gomme d’un coup. Qui plus est, ils doivent etre intégrés dans une stratégie de référencement plus globale et non être l’unique méthode de référencement.

      Pour cbnet Ping Optimizer, par défaut le temps est de 15 minutes. Je pense que les auteurs savent de quoi ils parlent et ont donc mis cette limite par défaut en connaissance de cause. Mettre 60 minutes ne peut pas faire de tord. De plus, il vaut mieux jouer la prudence sur son site principal comme tu le suggères judicieusement.

  2. Super intéressant !

    Mon site est récent et je commence tout juste à découvrir ces techniques.
    Le sujet que tu abordes là semble à la fois essentiel tout comme difficile à doser.
    Pour ma part j’ai effectivement une liste de services Ping dans WordPress que j’avais copier / coller suite à une formation que j’ai trouvé en ligne…sans pour autant vraiment comprendre à quoi cela servait. Bon j’avais compris que c’était à faire, voilà tout.
    Faut-il actualiser cette liste régulièrement ? Peut-on savoir si elle est « à jour » ?
    Comme tu le conseilles, je ne vais pas prendre le risque d’utiliser des services de backlink, je suis trop jeune… :)
    Je vais par contre installer le plugin recommandé.

    Merci

  3. Xavier dit :

    Au fur et a mesure que je lisais ton article je pensais justement au nom de ce « fameux » plugin WP pour gérer le ping … jusqu’à ce que j’arrive à la fin de celui-ci et constate que tu en parles ! Donc article très bien je n’ai rien de plus à rajouter :)

    Sinon pour Social Monkey j’utilise aussi … pour tout type de page en fait … annuaire, cp et parfois articles sur tel ou tel site mais effectivement si celui-ci à déjà de l’ancienneté et certain nombre de backlinks.

    J’ai souscrit à l’option « Elite » c’est quand même pas mal de pouvoir acquérir jusqu’à 150 liens sur une période de 30 jours … ça fait pas mal de liens acquis de façon régulière sur des pages profondes … Même si ces liens n’ont surement pas un poids énorme c’est toujours bon à prendre.

  4. Damien dit :

    Jusqu’a aujourd’hui je ne mettais jamais vraiment penché sur le ping et l’effet qu’il pouvait avoir sur mon référencement. Merci pour ces infos qui me donne un coup pied au c**, me disant de me bouger un peu plus :)

  5. Noël dit :

    Bonjour,

    Je découvre d’une part les services de backlink que je n’utiliserai pas sur un domaine principal mais plutôt sur des pages de commentaires ou sur des communiqués de presse.

    Par contre je ne suis pas au top de la connaissance au niveau du ping et je me demande toujours quelle liste de services utiliser ;) Une fois une liste fiable ou reconnue comme telle en main je pense que le plugin cbnet ping optimizer sera d’une grande aide.

    • MaxR dit :

      Des listes de services ping existent et sont tout à fait actuelles. Sinon, il suffit d’utiliser Pingler, par exemple, et de copier le rapport dans un fichier texte. Ensuite, il faut faire un peu le ménage et ne garder que les adresses de ping qui sont marquées avec succès. Et voilà, en quelques minutes, on se retrouve avec une liste toute fraîche et 100% valide.
      Pour info, j’ai déjà fait cela et j’ai comparé les autres listes à celle-ci. Elle est quasiment identique.

  6. jude lu dit :

    Arf je n’avais jamais pensé à pinger les pages où je poste des commentaires. Mais du coup ça risque d’être néfaste pour le blog qui se fait pinger à chaque fois qu’un SEO laisse un com’ non ?

    • MaxR dit :

      Voilà un point très judicieux …
      A mon avis, il doit y avoir des gardes-fous dans le processus de Google afin le limiter ce qu’on appelle le ‘negative SEO’, c’est-à-dire la mise en place d’un sur-référencement d’un site en vue de le faire désindexer. Google prétend que cela ne peut arriver, mais des marketeurs américains jurent le contraire.

      Dans tous les cas, il en bon d’en user sagement soi-même pour ne pas subir les foudres de Google. Ensuite, il ne nous reste plus qu’à prier pour ne pas devenir la cible d’un cyber-âne qui aurait trop de temps libre.

      A mon avis, Google doit faire le lien entre les adresses IP régulièrement utilisées (géolocalisées aussi, peut-être ?) pour le site, et les adresses IP utilisées en cas de spam, ou techniques blackhat.
      Ca paraît démesuré, mais vu les moyens financiers de Google, et vu ce qu’ils ont déjà sortis et qui nous a éblouis (Google Earth, Google Map, Analytics gratuit, …) ce ne m’étonnerait pas beaucoup.

  7. Thierry dit :

    Merci pour ces infos. Juste une question, au bout de combien de temps, vous estimez qu’un site est assez mûr pour Google ?
    Merci

    • MaxR dit :

      Alors ça, si je le savais …
      Certains sites sont mis en ‘observation’ dès leur lancement puis mettent du temps à décoller, alors que d’autres semblent tout de suite indexés et bien référencés (expériences personnelles).

  8. c’est vrai qu’il ne faut pas en abuser, c’est comme tout, il ne faut jamais en abusé, sinon ca peut faire l’effet inverse !

  9. Salut,

    J’avais déjà entendu parler de cette manière d’attirer les moteurs de recherche et du coup du trafic, mais je ne savais pas que ça s’appelait le « ping » !

    Par contre, étant donné que, comme tu l’expliques dans ton article, le Ping peut être néfaste à force de trop l’utiliser, je ne comprends pas bien à quel moment on peut Pinguer ?

    Super article en tout cas, tout est très bien expliqué =)

  10. java dit :

    Grâce à cet article, j’ai appris à connaître le fonctionnement du ping. Merci pour ces informations

  11. Thierry dit :

    Personnellement, je préfère laisser mon blog faire son « ping » comme il l’entend. Vu que je ne le met pas souvent à jour, je ne risque pas grand chose je pense ;-)

    • MaxR dit :

      Rajouter des listes de services de ping pour son blog, c’est un peu ‘forcer’ le destin en faisant en sorte que les choses aille un peu plus vite. C’est sûr, tôt ou tard un blog sera revisité par les robots des moteurs de recherches. Dans cette optique, c’est sûr, cela n’a pas grand intérêt.

  12. Gabi dit :

    Existe t-il un outil pour « pinger » google?

    • MaxR dit :

      Ceci supposerait que Google n’est pas au courant de ses propres changements … hmmm… je n’en vois pas trop l’intérêt. Par contre, le ping n’est pas que pour Google, c’est aussi utilisé par les autres moteurs de recherche je pense. Du coup, afin d’avertir les autres moteurs de recherche que Google a effectué certains changements, cela peut être pensable.

  13. Sophie dit :

    Mettre son sitemap.xml à jour et l’avertir dans Google Webmaster Tools, c’est une sorte de ping de nouvelles url ?

    • MaxR dit :

      Je pense que oui, en effet. C’est une manière de dire à Google qu’il y a eu des changements sur le site et qu’il doit prendre en compte les modifications pour être actualisé dans les résultats de recherche.

  14. Rémi dit :

    Très intéressant et riche.
    Cela va me permettre d’affiner 2 ou 3 point sur mon blog (bon ok, je reviendrais lire ton article à tête reposée pour cela :) ).

    A bientôt

  15. Wei - Photo dit :

    Pour mon site (lien ci-dessus) je l’ai terminé en 3 jours et j’ai de suite commencé à utiliser social monkee et le ping pour les feed RSS du site. En l’espace de 2 semaines j’ai eus des résultats en regardant google webmaster tools. Je laissais tous les 3 jours des phrases sur social monkee. A ton avis vais-je me faire sandboxer si je continue à ce rythme. Sachant que j’ai bien pris le soin de spinner mes textes et que pour un site précédent j’ai fait de même et il est arrivé en première page au bout de 2 mois?

    • MaxR dit :

      Je déconseille fortement de n’utiliser QUE Social Monkee pour son référencement. Si le site est nouveau, Google ne mettra pas beaucoup de temps à découvrir que quelque chose cloche avec le référencement de ton site. Fais donc attention et privilégie un référencement aussi ‘naturel’ que possible.
      Des outils comme Social Monkee donne un sacré coup de pouce, mais ne devrait jamais être l’unique moyen de référencer un site.

      Concernant la sandbox, je ne crois pas. Car ce sera trop facile d’utiliser Social Monkee pour un site concurrent afin de le faire tomber dans la sandbox (ce qu’on appelle le ‘Negative SEO’). Par contre, tu risques de tomber loin derrière dans les résultats de recherche. Donc, prudence … et à utiliser avec modération.

      N’oublie pas non plus que les nouveaux sites bénéficient d’une certaine ‘clémence’ de la part de Google, mais que quelques semaines plus tard, le site intègre sa ‘vraie’ position dans les résultats de recherche. Il faudrait donc attendre un peu avec de pouvoir définir avec certitude la position de ton site dans Google pour un mot clé précis.

  16. Pierre dit :

    Bonjour et merci pour cet article.
    J’ai appris en 10 minutes sur cette question plus qu’en deux ans de blogging.
    Un commentaire précédent dit « j’ai bien pris le soin de spinner mes textes  » excuser-moi, mais que signifie « spinner » ?
    Je me pose quand même la question : comme Google change de critères régulièrement, est-ce que l’utilisation des ping ne peut pas être un jour ou l’autre refusée voire interdite.
    Dans ce cas si on est pas au courant de ces changements… notre site peut très rapidement tomber dans les oubliettes du Web non ?
    Merci, je vais encore creuser cette question. Pierre

    • MaxR dit :

      Bonjour Pierre,

      « Spinner » un texte veux dire créer une multitude de textes similaires à partir d’un seul article original.
      La technique consiste à créer une version contenant plusieurs possibilités cohérentes dans une même syntaxe.
      Ceci se fait en écrivant le texte de base en incluant des termes synonymes entre accolades, eux-mêmes séparés par un signe d’option.

      Exemple : {Jean|Bernard|Philippe} mange {une pomme|une poire|une banane}. Ce petit exemple donnera, une fois traité par un logiciel (article spinner, en anglais), plusieurs versions possibles … Jean mange une pomme. Bernard mange une pomme. Bernard mange une poire. Jean mange une banane. Philippe mange une poire. Etc.

      Ce simple exemple d’une seule petite phrase donnera 9 versions possibles. Et si l’on modifie mange par {mange|dévore}, le résultat serait de 18. Le résultat est donc exponentiel et un texte de quelques paragraphes peut rapidement donner plusieurs centaines ou milliers de versions différentes. Très utile quand on veut placer des articles sur des sites/blogs avec un lien vers son propre site !

      Et l’avantage majeur est qu’un article bien ‘spinné’ ne sera pas considéré comme du contenu dupliqué aux yeux des moteurs de recherche !

      L’utilisation du Ping doit être modérée afin de ne pas être considérée comme ‘ping spam’. Quand on ‘ping’ son site, cela a pour seul but de gagner du temps en s’assurant que les moteurs de recherche savent qu’ils doivent passer sur le site ‘pingué’ et prendre en compte les changements afin de les intégrer dans leurs résultats de recherche.

  17. Youssef dit :

    Je ne connaissais pas ce plugin mais le concept est pas mal. Pour ma part, j’utilise quasi exclusivement WordPress, dont je trouve le système de pings très élaboré et parfait.

  18. fabrice dit :

    Interessant!

    Je me demande si je n’ai pas été victime de trop de ping..

    Quand j’ai lancé mon nouveau blog, j’ai rajouté toute une liste de ping dans écriture. Mon blog a tout de suite reçu beaucoup de visites de la part de Google (60% des visites) après 2 mois. C’est beaucoup!

    Puis, avec Pinguin, je me suis prit un vent:-60% des visites venant de Google. Je me demande si ce n’est pas à cause de cette liste de ping. Depuis, les visites venant de Google stagne…

    Tu en penses quoi?

    Je devrais enlever la liste? Du moins, juste en laisser 2, 3?

    • MaxR dit :

      J’ignore si ton blog a été considéré comme un ‘ping-spammeur’ par le pingouin. En tout cas, si tu as une liste conséquente de sites de ping, utilise le plugin ‘cbnet Ping Optimizer’. Celui-ci te permet un ‘dripfeed’ de tes ‘pings’ …. pfff …. pas facile de mettre tout ça en français ! :-)
      Next time, I’ll tell you in English. Much more convenient and definitely faster !

  19. nounou dit :

    Merci pour cet article intéressant. Mais je n’ai pas compris comment bien utiliser le bing sans nuire à mon référencement?

Powered by WordPress | Find BlackBerry Phones for Sale Online. | Thanks to Top Bank CD Rates, Free MMORPG Games and Home Information Packs