Attendre, ne plus bouger et retenir sa respiration …

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, il est facile de constater que je n’ai pas vraiment été prolifique ces derniers jours mois. Et pour cause, tout ce que je tentais pour contrer ce fichu pingouin ne faisait qu’enfoncer encore un peu plus le problème.

C’était vraiment comme les sables mouvant. Plus on essaie de s’en sortir, et plus on s’enfonce ! Au-delà d’un moral en berne, c’est surtout un sentiment d’impuissance qui m’a envahit.

Heureusement, tous mes sites n’ont pas été affectés de la même manière. J’en ai donc profité pour tester certaines techniques … non sans un manque de succès évident. 🙂

Une chose est sûre, l’élément temporel est un facteur pris en compte dans l’algorithme de Google. En bref, Google vous ‘testera’. Plus précisément, il testera vos réactions. Comment ? En vous poussant à la faute, pour que vos tentatives de ‘manipuler’ vos positions dans les résultats de recherche soient clairement évidentes. Et si tel est le cas, BOUM ! c’est la cata.

Tout ceci veut simplement dire que si Google vous suspecte de manipuler votre position, il va renvoyer votre site quelques dizaines de pages plus loin. Si vous réagissez ‘subitement’ pour influer positivement sur votre position, alors il considérera votre site comme contraire à sa ‘guideline’. Et là, la sentence sera encore plus sévère.

Si vos actions relèvent de techniques sombres et peu recommandables, alors là, il faut prier pour ne pas tomber dans la sandbox.
Heureusement, j’ai toujours évité la sandbox jusqu’ici. Mais être repoussé au-delà de la 20ème page, c’est quasiment pareil.

Yahoo! et Bing existent et grandissent

Malgré la chute drastique du trafic provenant de Google, l’un de mes sites les plus touché n’était pas sans visiteurs. Grâce à son bon positionnement chez Yahoo! et Bing, il recevait tout de même entre 15 et 20 visiteurs par jours (certes, loin des 200 avant que le pingouin ne frappe).

Que faire alors ?

Toutes mes recherches semblent indiquer la même chose : jouer avec les règles et baser son site sur une qualité d’exception.
En attendant que des nouvelles techniques de propulsion dans les moteurs de recherche n’apparaissent, il s’agit là d’une base sûre et fiable. Et surtout, elle tient dans la durée.

Autre point important, Google pénaliserait ‘automatiquement’ les nouveaux site EMD (= ‘Exact Match Domain‘, c’est-à-dire un site dont le nom de domaine soit précisément un mot clé). Dans ces cas-là, seuls les EMD avec l’extension en .com seraient considérés comme plus légitimes. Ils seraient donc quelque peu favorisés.

Une approche bien différente

Le pingouin sera connu comme un moment charnière du SEO sur internet. L’année 2012 sera un moment phare dans le marketing internet. Seuls ceux qui persévèrent et qui s’adaptent pourront continuer de profiter des gains potentiels qu’internet peut offrir.

Si certains de mes sites ont sombrés chez Google (oui, car chez Bing et Yahoo!, ils restent dans les 5 premiers !), d’autres en revanche sont maintenant en première position. 🙂
Tout n’est donc pas perdu.

Mes approches SEO différentes et les résultats qui en découlent m’offrent donc une vision plus claire des méthodes à utiliser pour parvenir à mes fins.

En cas de tempête, il est donc utile de pouvoir attendre, ne plus bouger et retenir sa respiration … puis, observer et analyser les réactions du monstre Google.

C’est à ce prix que l’on peut s’adapter afin de rester dans la course.

Both comments and pings are currently closed.

12 Responses to “Attendre, ne plus bouger et retenir sa respiration …”

  1. Laurent dit :

    effectivement cette année charnière a surtout été dévastatrice pour mes sites. Il est de moins en facile de trouver la marge de manœuvre mais ce qui est ressorti je trouve est un traitement inégal des sites avec certains qui sont pénalisés alors qu’ils présentent tous les symptômes « réprimendables ».

  2. Xavier dit :

    Mon avis est qu’on a voulu jouer, on a perdu, maintenant il faut faire une croix sur les sites en question et se concentrer pour en lancer de nouveaux et arrêter de chercher toujours a autant manipuler les résultats.

    Mes sites Internet vont devenir ma source principale de revenus dans quelques mois et je ne veux pas m’endormir chaque soir en priant pour que mes sites ne soient pas pénalisés d’un jour à l’autre …

    Donc je fais mon ref dans les règles, ça prend plus de temps, ça coute plus cher mais au final je suis plus serein et ça, ça n’a pas de prix !

  3. Fabien dit :

    Stay under the radar !!

    Lorsque l’on procède à une optimisation ou du netlinking pour l’un de ses money-sites, toujours se demandait quelle serait la réaction potentielle de Google face à cette action. Même s’il est dur de prédire un algorithme, il est facile de savoir les mesures mises en oeuvre qui seront rapidement détectées / péanlisées par Gogole.

    Dernier conseils plus qu’évident : ne jamais mettre ses oeufs dans le même panier (varier ses sources de trafic, de revenu, etc…)

    • MaxR dit :

      Multiplier ces sources est en effet la meilleure stratégie qui soit.
      C’est pour cela qu’il est judicieux d’allier des revenus passifs sur internet avec de bons placements immobiliers. 😉

  4. Julien dit :

    SAlut Max,

    pas facile de faire ami ami avec google.

    Je pense que son hégémonie finira par le fragiliser et nous profiterons alors d’autres sources de trafic.

    Le problème aujourd’hui est que nous dépendons trop du trafic de google, cela revient à mettre tous nos œufs dans le même panier.

    Qui a une idée pour diversifier au maximum ses sources de trafic ?

    Julien

    • MaxR dit :

      Assez étonnamment, l’un de mes sites de niche est quasiment perdu au fin fond des résultats de Google, mais son bon positionnement chez Bing et Yahoo! me permettent tout de même de récolter un petit trafic. C’est pas grand chose, mais c’est toujours ça.

      Pour ce qui est de l’hégémonie de Google, je pars du principe qu’aucun empire n’est éternel. Ce n’est qu’une question de temps.
      Le gros soucis, c’est que les gens n’ont pas encore le réflexe Bing. Mais les choses changeront tôt ou tard … patience. 🙂

  5. hello Max,
    c’est quand même fou de voir comme GG impose maintenant sa loi, il serait temps que les autres prennent un peu plus d’importance.
    Je pense que le pire ce doit être pour toutes ces agences qui vivent en positionnant des sites en haut de page (ou tout au moins en essayant), eux doivent vraiment flipper pour leur business si les règles changent en permanence.
    Moi je ne suis pas inquiet, mon site est presque confidentiel, alors… 😉

    • MaxR dit :

      C’est que les gens qui ont acquis le réflexe ‘Google’ ont besoin de beaucoup de temps pour changer leur habitude. Qui plus est, il leur faudra de bonnes raisons. Et je pense que la pertinence des résultats peut aller dans ce sens.

      Pour ce qui est de la confidentialité de ton site, c’est vrai que lorsque j’y vais, j’ai le sentiment d’être un VIP. 🙂
      Naaan, je rigole !

  6. Pierre dit :

    Je suis bien d’accord avec toi : just wait and see et, en attendant d’y voir plus clair, de conformer aux consignes de Google en privilégiant la qualité et le linking interne. Cela peut s’avérer efficace : le dernier site de niche important que j’ai construit (il y a bientôt 6 mois) est aujourd’hui n*1 sur son expression clef.

  7. Salut Max,

    Oui exactement comme tu le dis bien, dans les moments des tempêtes il faut se coucher, se calmer et attendre que l’orage passe.
    Et c’est la même choses pour google, attendant que les pingouin et l’apparition des nouvelles méthodes pour les contrarier.

    Elmokhtar

  8. Aurélien dit :

    C’est claire que lors des modifications de google, il vaut mieux attendre pour contrer cela après, plutôt que d’attaquer façon « assaut » .

    Cependant on est tous pareil, on s’investis directement.

  9. Olivier dit :

    Bonjour Max,

    Merci pour cet article !

    Tu évoques Yahoo et Bing, oui ils grandissent, mais quand même, on est à mon gout encore loin, très loin de notre sur-puissant Google.

    Perso sur un de mes sites, je fais (en traffic) en un mois sur Yahoo et Bing ce que je fais en 1 jour sur Google.

    D’un point de vue économique, ça calme quand même …

    Moi j’attends qu’une chose, c’est que Yahoo et Bing deviennent réellement une alternative efficace.

    Car le géant Google me fatigue … Mais j’imagine que je ne suis pas le seul apparemment …

    A bientôt

    Olivier

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other