L’outil idéal pour commencer à sous-traiter

J’imagine que vous connaissez cela : plus on s’implique dans le marketing internet, et plus on à de projets. On est d’ailleurs souvent débordé (en tout cas c’est mon cas) et on risque parfois d’y perdre sa concentration.

Certaines étapes des projets sur internet sont souvent les mêmes. On étudie un marché, on recherche une série de mots clés avec une concurrence qui n’est pas insurmontable, puis on crée le site. Une fois le site créé, l’étape fastidieuse du référencement intervient. Cette étape est beaucoup plus importante que tout le reste si l’on veut propulser son site assez rapidement.

Du coup, on peut litérallement passer des heures à créer des backlinks de toutes sortes, à mettre en place une stratégie propre pour chacun des sites, écrire des articles pour diverses publications, créer des versions ‘spinnées’ de ces mêmes articles, être actifs sur les réseaux sociaux, etc.
Tout cela n’est pas sorcier. Mais ça demande un temps considérable.

Dernièrement, je me suis impliqué sur un projet précis pour un site en anglais, visant les USA. Et j’en ai profité pour tester le fameux site Fiverr.com.

Je dois dire que je n’ai pas été déçu.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce site, voici ce qu’il propose.

Fiverr.com est un site sur lequel des internautes proposent de faire quelque chose pour vous pour le prix unique de 5 dollars US. Le prix est invariable. Quel que soit la prestation fournie, le prix de base est toujours le même : $5.

Le service proposé est appelé un ‘gig’. Et on trouve des ‘gigs’ de toutes sortes. Cela va du témoignage vidéo pour votre produit, à une vidéo souhaitant joyeuse anniversaire à quelqu’un, à la rédaction d’un article de 500 mots, à la traduction d’un texte, la création d’un logo, … Il n’y a de limite que l’imagination.

Il y a aussi de nombreux ‘gigs’ offrant des services SEO de toutes sortes. Ce système offre un énorme avantage. En effet, certains logiciels très puissants sont aussi souvent très coûteux car il faut souscrire à un abonnement mensuel. Et comme la plupart des logiciels SEO ne sont utiles que pour le marché anglophone, cela ne devient intéressant que si l’on est impliqué exclusivement sur ce marché. Or, ce n’est pas mon cas.

Du coup, je préfère de loin payer une utilisation unique à 5 dollars US, quelques fois par mois, plutôt que de débourser plusieurs centaines d’euros pour une série de logiciels que je n’utiliserais que sporadiquement.

En plus, selon les résulats de ces utilisations ‘one-shot’, on peut aussi décider si cela vaut la peine d’investir dans un logiciel particulier ou non.

Voici la liste des logiciels que j’utilise via le site Fiverr.com :

  • Unique Article Wizard (UAW) – sinon, abonnement de $ 67/mois
  • Traffic Geyser – sinon, abonnement de $ 97/mois
  • Article Samurai – sinon, abonnement de $ 97/mois (prix discount en plus!) – mais nombre d’abonnés limités à 1000.
  • SENuke – sinon, abonnement de $ 147/mois

En dehors de ces logiels, j’ai aussi déjà utilisé les services suivant :

  • la rédaction d’article,
  • la création de plus de 30 comptes sur des sites de réseaux sociaux,
  • l’achat d’images, et
  • l’achat de ‘clics’ pour Google +, Facebook likes, Tweeter, etc.

Quand on fait le calcul, on s’apperçoit vite que pour moins de 50 dollars, on peut s’offrir un solide service de référencement. Et diversifié, en plus. 🙂

Seul bémol, Fiverr n’offre des prestations que pour le marché anglophone. En tout cas, c’est ainsi pour 99% des ‘gigs’ proposés.

Fiverr est donc un outil idéal pour commencer à sous-traiter. Se lancer sur le marché anglophone ne devient donc plus insurmontable si l’on y met les moyens financiers. Moyens qui restent raisonnables, je trouve.

Both comments and pings are currently closed.

31 Responses to “L’outil idéal pour commencer à sous-traiter”

  1. Xavier dit :

    Je te rejoins parfaitement sur le fait que Fiverr peut rendre de bons services pour vraiment pas cher. En vrac quelques prestations que j’ai pu faire faire chez eux : création d’une intro vidéo, rédaction d’article, traduction d’articles ou encore quelques campagnes SEO.

    Après parfois quand tu vois le travail que cela demande tu te dis vraiment que c’est du boulot payé au lance-pierre …

    • MaxR dit :

      En effet, on se demande parfois comment cela peut rapporter à ceux qui proposent des gigs. Mais après tout, c’est l’offre et la demande. Si quelqu’un offre un gig à ce prix-là, c’est qu’il y a bien une raison. Alors, autant en profiter. 🙂

  2. Nathanael dit :

    Bonjour Max,

    Fiverr est une bonne source pour externaliser une partie de ses tâches.
    En ce qui me concerne, j’ai sous-traité une bonne partie des tâches techniques.
    Je conseille de commencer par des gigs simples afin de tester la fiabilité de certains gigs.
    Pour compléter ton propos, il existe d’autre plate-formes de sous-traitantce âtit sur le modèle de Fiverr comme GigBucks, Zeerk TenBux….

    Mes 2 cents,

    Nathanaël

    • MaxR dit :

      Merci pour ces autres sites que tu mentionnes. Je ne les connaissais pas.
      En effet, il vaut mieux voir la qualité du travail de certains gigs avant d’en soumettre d’autres. En tester quelques gigs différents est utile avant d’arrêter son choix sur son gig préféré. En plus, à ce prix-là, on ne risque pas grand chose à tester l’une ou l’autre offre.

      Mes choix se sont surtout basés sur la réputation, et les témoignages des utilisateurs du gig en question.

  3. Yannick dit :

    Salut Max,
    Vraiment très sympa ton approche de la chose. J’avais un peu peur que tu vantes les mérites de la sous traitance pour de la rédaction web en français à des prix défiants toutes concurrences (qui est souvent minable). Finalement tu proposes une très bonne alternative économique, à laquelle, je n’aurais pas pensé.
    Il est vrai aussi que je n’ai pas de client us, mais si jamais ça se produisait, ton idée est vraiment excellente d’un point de vue pratique et économique, surtout pour celui qui comme moi est un {peu | beaucoup} une buse en anglais.

    • MaxR dit :

      C’est surtout que les outils vraiment utiles n’existent pas en français (content spinner, article samurai, ce genre de chose). De plus, pour la rédaction d’articles en français, je n’ai pas vraiment besoin de ce recours. J’écris très rapidement n’importe quel texte qu’il me faut. Du coup, je n’ai jamais testé les offres de rédacteurs web. Il en existent plusieurs, mais je n’en ai pas l’usage.

      Pour ce qui est du marché anglophone, c’est sûr Fiverr.com est un excellent moyen de sous-traitance. C’est aussi une concurrence frontale aux sites comme Elance.com ou Odesk.com, où les prix pratiqués sont beaucoup plus élevés.

  4. Fabien dit :

    Dommage que ce type de service bien spécifique (missions en oneshot peu chères) n’ai pas encore creusé son trou en France.

    Pour info, il y a Amazon qui s’est lancé sur ce marché juteux avec son turc mécanique : https://www.mturk.com/mturk/welcome

    • MaxR dit :

      Le turc mécanique est connu depuis longtemps sur le marché anglophone. Mais cela n’a jamais vraiment percé. J’ignore pourquoi.
      Le concept de Fiverr, en revanche, est beaucoup simple, voire simpliste. Du coup, on ne se pose pas trop de questions et on se concentre sur ce qu’on offre, ou ce qu’on achète pour un prix fixe. C’est un excellent exemple du principe KISS en marketing. (KISS = « Keep It Simple and Stupid »)

  5. En voilà une bonne idée à développer pour les pauvres français anglophoneless
    Au boulot Max, tu peux le faire ! 😉

  6. FlorianL dit :

    Bonjour Maxr,

    Merci pour ton retour d’utilisation de Fiverr.
    J’aurais bien apprécié d’avoir un ou des exemples plus détaillé 🙂

    J’Ai jamais tenté l’aventure Fiverr.. j’étais sceptique du résultat pour ce prix…
    Ton article m’a motivé pour tester 🙂

    Au passage, il existe des Fiverr Français. Malheureusement, je n’Ai plus les url en tête 🙁
    Mais effectivement, c’est beaucoup moins populaire que Fiverr..

    • MaxR dit :

      Je t’encourage en effet a tester Fiverr. Pour ce prix-là, on ne risque pas grand chose.

      Ce serait intéressant de trouver des Fiverr Français comme tu le mentionnes. Je serais curieux de voir ce qu’ils proposent.
      Et puis, s’ils existent mais qu’ils sont encore inconnus, c’est que cela ne correspond vraisemblablement pas au marché francophone …

      Pour les exemples précis, tout dépend de ce que l’on souhaite faire. Pour ma part, j’ai testé Fiverr dans un projet de ‘Launch Jacking’ d’un produit américain. Tout cela est encore très récent, et les résultats doivent encore se faire sentir. Au risque d’aillleurs de finir dans la sandbox de Google car j’ai un peu forcé la sur-sur-sur-optimisation du site 😆 . Je verrai si ça passe.
      Mais bon, c’est surtout un test que je pourrai reproduire par la suite pour d’autres produits, services ou marchés. J’attends les résultats des ces tests avant de lancer le prochain projet de cette sorte.

  7. fabrice dit :

    Intéressant, je ne connaissais pas ce genre d’outils…

  8. Prenom, svp dit :

    Merci pour cet article et Voila un fiverr français euroette.com.

  9. Jacky dit :

    J’avais trouvé un tunisien qui proposait des « gigs » de rédaction en français, mais je crois que je lui ai fait peur avec mes demandes ultra précises de texte, du coup, il a annulé en prétextant qu’il était malade. Sinon j’ai testé d’autres services comme acheter une signature etc. ca fonctionne bien. Après, la qualité des prestation est à la hauteur du prix parfois 😉

  10. Eric dit :

    Dommage qu’il n’y est pas d’equivalent en Français…Je vais tout de même regarder fiverr et les fiverr like

  11. Olivier dit :

    Excellent, je ne connaissais pas et je trouve l’idée vraiment sympas.

    Et si tu devais comparer avec l’utilisation de plateformes d’indépendants type vworker par exemple ? (En dehors du fait que fiverr.com cible le marché anglophone)

    Merci d’avance,

    Olivier

  12. Bonjour Max. Merci pour cet article sur Fiverr. Pour ceux qui ont un petit budget c’est quand même assez intéressant. Cependant il faut faire attention à certains « gigs » qui peuvent être moins avantageux qu’il n’y paraît. Mais bon pour 5 euros ont ne va pas en faire un fromage 😉

    • MaxR dit :

      En effet, pour 5 USD, on ne risque pas grand chose. C’est d’ailleurs là tout l’intérêt du principe. Et je pense que c’est pour cela que ça fonctionne si bien.

  13. Pierrick dit :

    Superbe découverte, 5$ peu paraitre faible à certain, mais même aux états unis, avec 5$ on peu s’offrir un petit restau correct pour manger ( et vous emportez même les restes pour le repas du soir compte tenu des quantités !! )

    Merci beaucoup d’avoir partagé ce service.

  14. Fabrice dit :

    Pour l’instant je n’utilise qu’Odesk pour sous-traiter. Pour la rédaction d’article tu avais demandé combien de mots? Et pour les likes, combien pour 5$?

    • MaxR dit :

      Pour la rédaction d’articles, j’ai fait appel à 2 offres différentes, toujours pour des textes en anglais.
      Le premier fut pour un article de plus de 500 mots sur un thème très précis. Le résultat fut correct pour le prix, et surtout 100% unique.
      Pour la seconde offre, il s’agissait d’un autre domaine. Là, j’ai fait appel à quelqu’un qui a souscrit à un service de Jonathan Leger, articlebuilder.net. J’ai reçu plus de 20 articles de 700 mots, plus une dizaine d’autres en bonus sur un sujet complémentaire. Je n’utilise pas ces articles comme tel. Je les utilise comme matière première à l’excellent service SPIN REWRITER qui permet de ‘spinner’ les textes avec une excellente qualité et des taux d’unicités allant au-delà des 90%.

      Pour les likes, ça dépend assez fortement des offres. Perso, j’ai du trouver un arrangement avec le vendeur car je n’avais pas compris (enfin, ce n’était pas spécifié dans la description du gig) que les likes n’étaient que pour des pages Facebook. Or moi, j’en avais besoin pour des pages de blogs (visibles dans la Social Sharebar flottante) d’un site particulier. Cela fut fait, mais ce n’était pas une offre proposée par le vendeur.

      En tout cas, je dois dire que tout est fait pour mettre les acheteurs en confiance. Fiverr, à l’instar de Paypal, semble prendre la défense des acheteurs en premier lieu. C’est rassurant.

  15. Etienne dit :

    La valeur économique est bien entendu intéressante mais ne vaut il pas mieux choisir aussi la plate forme qui offre une qualité optimale ? Je suis surpris de certains prix.

  16. Jacques dit :

    C’est fou ce que les gens sont capables de faire pour five bucks.

    Le pire, c’est que l’on trouve des prestations de très très bonne qualité sur ce site… Il est loin d’être anodin ou inutile.

    Personnellement, j’adore lire les libellés des missions 😀

  17. Alex dit :

    Salut Max!

    Ca fait longtemps que je n’étais pas passé et voilà que je tombe sur un super article qui devrait m’être très utile prochainement. Merci pour cette info. Il faut aussi que je regarde les équivalents français. 🙂

    Je ne connaissais que les grands sites du style odesk ou elance et c’était un peu trop cher pour moi. En plus le concept de 5$ c’est génial pour tester. J’ai vu que certains ajoutais des options plus cher en dessous donc ça permet quand même d’être un peu plus libre que 5$.

    Autrement pour le fun regardez la rubrique « Extremely bizarre », le titre est mérité 😉

    http://fiverr.com/categories/fun-bizarre/extremely-bizarre

  18. lionel dit :

    Super sympa cet outil. Je suis de ceux qui n’ont pas besoin d’un abonnement à 100 dollars par mois mais qui ponctuellement ont besoin de ces services que propose fiverr !Du coup, je vais me créer un compte ! Merci du conseil !

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other